En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Pédagogie différenciée

Tous les articles (2)
  • Qu'est-ce que la "Pédagogie Différenciée" ?

    Publié le jeudi 11 avril 2013 14:51 - Mis à jour le mercredi 17 avril 2013 23:04
  • Enseignement des mathématiques en 6e et en 5e

    3
    Publié le jeudi 11 avril 2013 15:31 - Mis à jour le mardi 16 avril 2013 16:25

    Plans d’Apprentissages Individualisés en Mathématiques

     Généralités :

    Il s’agit d’un enseignement spécialisé pour des élèves présentant des difficultés scolaires graves et persistantes. Le terme « spécialisé » signifie que l’on va tenter de ne pas reproduire ici les modalités pédagogiques qui, jusque-là, n’ont pu permettre la réussite scolaire de ces élèves. Cela, malgré toute la volonté et les compétences dont ont pu faire preuve les enseignants précédemment chargés de ces élèves.

    Il s’agit d’essayer de faire autrement. C’est à ce besoin que les Plans d’Apprentissages Individualisés (P.A.I.) tentent de répondre, en valorisant les réussites de chacun, en précisant à chaque élève ses objectifs personnels d’apprentissage et en permettant à chacun de suivre un itinéraire d’apprentissage différent de ses camarades de classe, tout en bénéficiant de l’aide individuelle apportée par le professeur et/ou un tuteur.

     Chaque élève possède en classe et à la maison, un exemplaire de son P.A.I. et un Livret de Compétences qu’il doit actualiser à chaque évaluation individuelle passée. Cette mise à jour permanente lui permet de suivre sa progression personnelle.

     

    Ce Plan d’Apprentissage Individualisé concernent essentiellement les niveaux 6e et 5e. En 4e et 3e, les conditions de l’orientation vers le lycée professionnel impliquent un retour vers une pédagogie plus traditionnelle de classe, moins individualisée.

     En plus de l’enseignement « technique » des mathématiques dans le cadre des P.A.I., dont l’objectif est lié à l’obtention d’un diplôme (C.F.G. en fin de 3e ou C.A.P. après poursuite des études en lycée professionnel ou C.F.A.), les élèves sont invités à travailler les mathématiques à partir de situation concrètes d’apprentissage, permettant de donner du sens à cette discipline (gestion de la coopérative notamment).

     Les P.A.I. en pratique :

     A l’issue des évaluations diagnostiques de 6e, il est établi :

    1/ Un bilan des compétences acquises et non acquises de chaque élève.

    2/ Un tableau de la situation de chaque élève qui indique pour chaque compétence, si l’élève est en situation "d’apprenti" ou de "tuteur-collaborateur" de l’enseignant, dans l’aide à apporter aux élèves en apprentissage. Chaque élève est donc tour à tour, pour des compétences différentes, l’apprenti d’un "élève-tuteur", ou tuteur d’un "élève-apprenti".

    3/ Un tableau référençant les travaux à effectuer, en vue de l’acquisition de chaque compétence, à l’aide de manuels ou de logiciels informatiques.

    4/ La liste des références officielles correspondantes à chaque compétence de mathématiques, dans le cadre de l’enseignement professionnel permettant l’accès à un diplôme qualifiant de niveau V (C.A.P. ou B.E.P.)

    5/ Un contrat de travail signé entre les trois parties responsables de la réussite de l’élève, l’enseignant, le responsable légal de l’élève et l’élève lui-même. Ce contrat définit les modalités pratiques du travail à effectuer à la maison et au collège.

    6/ Un Livret de Compétence permettant le suivi de la progression de chaque élève.

     

    Organisation pédagogique des séances de P.A.I :

     Les élèves d’une même classe sont répartis en deux ou trois groupes selon les effectifs. Pendant qu’un groupe travaille sur des supports « papiers », en attendant l’entretien individuel avec le professeur, les autres groupes travaillent en autonomie sur support informatique (des logiciels éducatifs libres de droit sont téléchargeables sur le site "espace francophone".

    L’entretien de PAI est l’occasion pour chaque élève de faire le point avec le professeur sur ses difficultés dans l’apprentissage de la compétence travaillée. Il peut y exprimer sa façon de concevoir la notion de mathématiques étudiée, permettant ainsi au professeur d’entrevoir des solutions, pour remédier parfois à une compréhension confuse ou erronée, de la part de l’élève.

    Tenant compte de cet entretien et des conseils prodigués, un nouveau travail sera proposé à l’élève. Lorsque l’élève et le professeur constateront un niveau de connaissance suffisant, une évaluation individuelle sera proposée. Si celle-ci est réussie, l’élève commencera l’étude d’une nouvelle compétence. Si elle n’est pas réussie, l’élève et le professeur analyseront ensemble les raisons de cet échec, et tâcheront d’apporter des solutions avant toute nouvelle tentative d’évaluation.

    Les PAI sont donc bien des parcours individuels de formation, dont le rythme d’acquisition est adapté au besoin de chacun.


    Sommaire

     

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs
Aucun auteur